Je suis « boomer » et Bayou (julien) est un petit…

             

Julien porte un nom célèbre dans ma région, dans ma région entendue dans son sens géographique le plus proche et paradoxalement le plus éloigné, aussi. Un fleuve en effet nous sépare du Biterrois et « têtes plates » nous serions aux yeux de leurs habitants – J’ironise à peine. Je disais donc que Julien porte le nom de son grand père paternel ; un nom célébre ici dans le monde viticole dont il fut à l’Assemblée Nationale, pendant 28 ans, de 1958 à 1986, l’infatigable, l’inconditionnel, porte parole. Les travées de l’honorable hémicycle en tremblent encore à l’évocation de son nom : Raoul Bayou ! Raoul Bayou, député socialiste des vignes, pendant 40 ans, sans interruption, et conseiller général du canton de Saint-Chinian de 1945 à sa mort, tout autant. Plus qu’un nom, Raoul Bayou était une voix, un accent, une histoire, une culture. C’était, disais-je, un véritable totem politique ; un totem politique et républicain que son petit-fils de 21 ans Julien, né à Paris, avocat de profession et secrétaire général à temps plein d’EELV, vient de briser par voie d’affiches électorales. Et avec quelle violence ; et sur quel ton, et avec quelle arrogance ; et avec quel mépris, un mépris bien dans cet esprit de petit-bourgeois moralisateurs, incandescents et incultes. « Boomer », serais-je donc à ses yeux ?! Un « vieux con climaticide » en quelque sorte qui, avec toute une génération, et en trop grand nombre, remplirait, hélas ! son devoir civique et les urnes, et couperait ainsi l’élan climatophile et « progressiste » du mouvement Vert aux prochaines élections cantonales et régionales… Un « facho mou », autrement dit, à côté de plus « durs », comme Alain Finkelkraut, les chasseurs, et d’autres cibles, façon de parler, comme ces organisateurs des Etats généraux de la laïcité que son copain David Belliard, l’adjoint EELV d’Hidalgo, ose dire qu’ils sont une AG du RN… Pour en revenir à ma petite région narbonnaise, à mon département de l’Aude, à la viticulture, à Raoul Bayou, au Verts, au PS, aux cantonales et aux régionales, qui sont aussi, le sujet de ce petit texte d’humeur, j’observe, je note et constate un silence zen sur les fondements idéologiques et les récentes et diverses positions politiques d’EELV. J’observe, je note et constate enfin qu’ils n’ont pas empêché la signature d’accords et d’alliances avec le PS et le PRG, notamment ; mais qu’ils grouillent toujours sous le tapis électoral qu’ornent aujourd’hui de jolies petites fleurs et de jolis petits oiseaux. Le soulever est une mesure d’hygiène politique. Il est bientôt temps de faire un grand ménage de printemps.

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (2)

  • Avatar

    Albert CORMARY

    |

    Monsieur Santo
    L’équipe de M Bayou a récupéré les codes d’une campagne électorale portée par un « vieux » ce qui ne l’a pas empêché d’être élu président d’un grand pays lointain… Ceci dit, si l’expression boomer, dans la sociologie américaine a une signification particulière, chez nous, je n’ai toujours pas compris ce que cela recouvre. D’ailleurs quand on voir les réactions, manifestement, tout le monde y va de sa propre acception. Tantôt, c’est une classe d’âge, tantôt c’est une attitude sociale, tantôt ça renvoie à des idéologies racies… C’est un peu comme islamo-gauchiste, chacun y met ce qu’il veut pourvu que ça salisse l’autre !
    A travers votre réaction, vous semblez avoir votre propre définition. Vous pourriez nous expliquer ?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ne faites donc pas l’innocent ! Cela est indigne de votre intelligence…

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :