Contre-Regards

par Michel SANTO

La guerre contre la barbarie est une guerre juste!

Unknown

“Je suis Alan Henning, à cause de la décision de notre Parlement d’attaquer l’État islamique, en tant que Britannique, je vais payer le prix de cette décision.” Dans une vidéo diffusée vendredi 3 octobre, les djihadistes du groupe djihadiste État Islamique du Levant (EIL) ont revendiqué l’assassinat de l’otage britannique Alan Henning, capturé en décembre 2013 alors qu’il accompagnait un convoi qui acheminait de l’aide médicale dans un hôpital du nord-ouest de la Syrie. L’horreur! Encore! Et que dire, sinon les mêmes mots écrits quand la victime d’un même acte aussi vil qu’odieux s’appelait Hervé Gourdel:

” Un acte qui signe une déclaration de guerre à tout ce qui fait notre civilisation. Par ce geste, “l’homme occidental”, selon les propres termes des “décapiteurs” est réduit à l’état d’animal, et toute arme dans toute situation est légitime pour l’abattre. Nous sommes bien entrés dans une guerre contre la barbarie absolue. Les musulmans de France, comme nos compatriotes des autres religions, “horrifiés” mot du CFCM, centre français du culte musulman, le disent aussi. Il nous faut donc combattre sans l’ombre d’une hésitation et sans arrière pensée ces tueurs “d’humanité”. Dans cette circonstance nous devons donc marquer notre union et notre solidarité en nous plaçant derrière le gouvernement sans l’ombre d’une arrière pensée. Cette guerre en Irak, au côté de nos alliés et des États arabes concernés, à la demande des irakiens et en réponse au génocide commis envers ses minorités chrétiennes et musulmanes, cette guerre est une guerre juste…

Que dire

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Eric AKAFFOU

    |

    Guerre juste certes, mais guerre perpétuelle. Pour lutter contre le terrorisme, on devrait prendre une mesure universelle d’interdiction. Interdit d’évoquer le moindre acte terroriste dans la presse, quelle qu’elle soit. Et si des images apparaissent tout de même, montrer les autres décès de mort naturelle, d’accidents de la route, etc. Et dire aux terroristes: vous en avez tué 1, nous sommes 70 millions!

    Reply

  • Avatar

    Raynal

    |

    Je n’aime pas le terme de “juste guerre” qui a si souvent servi dans la passé pour couvrir des buts qui l’étaient moins…Je dirais plutôt que les fous sanguinaires auxquels nous sommes confrontés ne nous laissent pas d’autres choix que la guerre….Mais le terme de guerre qui, comme toujours, fera des victimes innocentes et qui sera une épine de plus dans le pied de l’humanité, ne peut cohabiter avec le beau mot de justice…..Ce n’est qu’une question de mots puisque, bien évidemment, nous sommes d’accord, Michel, mais les mots aussi sont quelquefois en guerre….

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :