Contre-Regards

par Michel SANTO

Madame Serres, la doyenne de Narbonne, cette vieille dame digne, ma voisine, n’est plus…

Elle avait fêté (un bien grand mot !) ses 106 ans, le 6 février. Fatiguée, usée, un « accident » ne lui permettait plus de rester seule dans son appartement. Depuis, elle terminait sa longue vie dans une « maison de retraite ». Combien de fois m’avait-elle dit qu’elle ne pourrait vivre dans ce genre de lieu ; et qu’elle désespérait, son visage tourné vers le ciel, d’enchaîner des jours chaque jour plus pénibles, lourds ; que la vie, en elle, était injuste  de s’entêter ainsi à vouloir vivre. Tous les matins du monde, je l’ai longtemps vu passer sous ma fenêtre. En toute saison, par tous les temps. Elle s’aidait d’une canne ; puis de deux : son corps tordu l’entraînait irrésistiblement vers le sol. Tous les jours, je la voyais s’en aller faire ses courses ; et en revenir, son large sac, profond, balayant la chaussée. « Trop grand et trop  lourd », me confiait-elle, quand je la trouvais assise sur un banc,  là devant ma porte, à l’ombre d’un cyprès… Bavardant à ses côtés, combien de fois l’ai-je entendu houspiller sa coiffeuse – « une  incapable » ! – , menacer le réparateur de « télé » de représailles commerciales – « il n’y connaît rien ! , je vais me plaindre auprès de son patron » –, tancer des voisins trop bruyants et gronder  la « terre entière ». Ma voisine, avait, en effet, un caractère d’acier. Le Dimanche, aux Halles, infatigable et obstinée, elle se frayait un chemin au milieu de badauds indifférents et d’acheteurs pressés,  sa canne en avant pointée comme une épée, ironiquement menaçante. Madame Serres, ma voisine, puisqu’il s’agit d’elle, ne fêtera plus l’an prochain ce 6 février qui la vit naître. Elle est morte jeudi, à cinq heures du matin, son désir d’un autre monde enfin exaucé. J’aime l’imaginer, en ses derniers instants, un petit sourire moqueur plissant ses lèvres. C’est ainsi, je crois, qu’elle aurait aimé partir. Madame Serres était une très vieille dame digne ! Elle va nous manquer…

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • VAILLS MARIE ZABETH

    |

    Et Oui, ma grand Tante nous a quitté, dans son sommeil ce jeudi matin…. Son désir enfin exaucé…. Anna est enfin venue la chercher…..Et comme je lui ai maintes fois promis, et encore cette fin Avril, je serais à ces côtés ce Mardi pour un dernier au revoir.
    Elle va me (nous) manquer car à chacun de mes voyages je passait la voir le plus possible et Amélie, Eloane qu’elle surnommait la petiote, et surtout Lord qui arrivait a passer plusieurs heures à la regarder

    Reply

  • HOCK Erica

    |

    J’avais connu madame Serres grâce à maman et j’avais toujours plaisir à la rencontrer dans le quartier. Toujours vaillante malgré les années, refusant que je lui porte ses courses ou que je vienne lui faire la lecture lorsque sa vue ne lui permettait plus de lire. Je lui avait donné mon numéro de téléphone, mais jamais elle ne m’a appelée. Ces dernières années elle disait le poids des jours, son désir de partir et elle est enfin exaucée. Toutes mes condoléances à ses proches et toutes mes pensées pour Madame Serres, si petite par la taille, mais si grande par le caractère et le coeur.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Alain Perea se tire une balle dans le pied !

Alain Perea se tire une balle dans le pied !

  Narbonne, vendredi 23h 30   Depuis ce matin, Alain Perea se fait tirer comme un lapin sur les réseaux sociaux. À ses trousses, des milliers de "fusils" venus des quatre coins du[Lire la suite]
Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

        Vu d'Aude, encore traumatisée par les catastrophiques évènements subis au début de cette semaine – une Aude, en certains de ses endroits, dévastée, où des famille[Lire la suite]
Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande poursuit sa "tournée des popotes" dans les supermarchés et les grands magasins culturels. Parfois des librairies. Il y vend et signe ses "mémoires" quinquennales : "les leçons du po[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :