Contre-Regards

par Michel SANTO

Monsieur Baylet (et son groupe de presse) prend le train médiatique et politique des LGV, et déraille …

   
Capture d’écran 2017-10-05 à 14.08.09.png

Photo de Rémi Benoit trouvée sur le mur Facebook de Stéphane Thépot

     

Cette photo se suffit (presque !) à elle-même. Monsieur Baylet, ce spécialiste des allers-retours entre palais de la République et son siège social du groupe La Dépêche, ne se contente plus d’affirmer qu’il est « la voix des média » (au singulier !) – ce que nous savons pour vivre au quotidien (façon de parler) son contrôle monopolistique de la presse régionale –, mais le voilà qui trompette, à coups de sondages « bidons », de futiles publications et de pétitions citoyennes (sans rire !), sur ses propres titres (et sur ses sites en ligne), afin d’obtenir de l’État qu’il revienne sur sa décision de geler la construction de nouvelles LGV (Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan). Madame Delga, la présidente de la Région suit évidemment (et radicalement) cette locomotive qui, au passage, lui permet de communiquer gratuitement sur sa politique régionale d’aménagement ferroviaire ! Quant aux groupes de pression habituels et financièrement intéressés comme la fédération des travaux publics, notamment, faisons leur confiance pour bétonner cette profitable initiative. Sans que personne, dans ce train politique lancé à toute vitesse, ne nous demande si ces deux infrastructures sont vraiment nécessaires et prioritaires, pour la croissance, l’emploi et le rayonnement de cette région. Alors que nous sommes toujours, et pour longtemps, dans un contexte politique fortement plombé par un  endettement exorbitant de l’État, de la SNCF… et de déficits publics tout bonnement affolants. De sorte qu’il faudra bien qu’un jour nos élus (de droite et de gauche républicainement réunis sur ce dossier), et ce bon monsieur Baylet, nous expliquent  s’il est vraiment nécessaire, pour gagner 4 minutes entre Narbonne et Montpellier (4 minutes vitales pour le territoire, n’est-ce pas !) , d’investir 6 milliards d’euros (à condition de les trouver, et où ?) pour la LGV et plus de 20 millions  pour  les deux seules gares de Béziers et Narbonne. Ce qui revient à 150 millions la minute (je ne fais pas le calcul pour une seconde !). Quatre minutes gagnées sur le temps à 6 milliards d’euros  à mettre en rapport avec les 5 milliards, seulement,  que la SNCF consacre à la modernisation et la sécurité du réseau existant… au plan national (dans un état préoccupant.) Voilà qui demande , me semble-t-il, un peu plus de réflexion, qu’une campagne de « com »  baylesque et régionale d’une démagogie consternante…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

        Louis Privat, le patron des « Grands Buffets » n’est jamais à court d’idées – il ne fait jamais rien comme personne ! Surtout quand il s’agit de promouvoir l’[Lire la suite]
Une intense lumière suffit à graver la vérité.

Une intense lumière suffit à graver la vérité.

              Dans le carnet de Marc Pautrel, chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -. (lien direct en[Lire la suite]
Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :  "Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !"       Lire aussi : l'étrange destin de l'Aspirateur en cliquant sur (ici) [Lire la suite]
Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

        J’écoute le troisième entretien accordé par Claude Lanzmann à Laure Adler (À voix nues), diffusé sur France le 28/12/2005. Tout à la fin il évoque sa découver[Lire la suite]
RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

      Que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla, dont la démission a été  acceptée et confirmée, par son Conseil d’Administration, le 24 avril . Ma[Lire la suite]
Ainsi, aussi, nous "parlent" les bleus…

Ainsi, aussi, nous "parlent" les bleus…

    Hier, sur le coup des 17 heures, la plage était déserte (presque : quelques grands-mères retraitées et leurs petits-enfants l’occupaient) et le sable encore très chaud ; le vent pl[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :