Contre-Regards

par Michel SANTO

Monsieur Baylet (et son groupe de presse) prend le train médiatique et politique des LGV, et déraille …

   
Capture d’écran 2017-10-05 à 14.08.09.png

Photo de Rémi Benoit trouvée sur le mur Facebook de Stéphane Thépot

     

Cette photo se suffit (presque !) à elle-même. Monsieur Baylet, ce spécialiste des allers-retours entre palais de la République et son siège social du groupe La Dépêche, ne se contente plus d’affirmer qu’il est « la voix des média » (au singulier !) – ce que nous savons pour vivre au quotidien (façon de parler) son contrôle monopolistique de la presse régionale –, mais le voilà qui trompette, à coups de sondages « bidons », de futiles publications et de pétitions citoyennes (sans rire !), sur ses propres titres (et sur ses sites en ligne), afin d’obtenir de l’État qu’il revienne sur sa décision de geler la construction de nouvelles LGV (Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan). Madame Delga, la présidente de la Région suit évidemment (et radicalement) cette locomotive qui, au passage, lui permet de communiquer gratuitement sur sa politique régionale d’aménagement ferroviaire ! Quant aux groupes de pression habituels et financièrement intéressés comme la fédération des travaux publics, notamment, faisons leur confiance pour bétonner cette profitable initiative. Sans que personne, dans ce train politique lancé à toute vitesse, ne nous demande si ces deux infrastructures sont vraiment nécessaires et prioritaires, pour la croissance, l’emploi et le rayonnement de cette région. Alors que nous sommes toujours, et pour longtemps, dans un contexte politique fortement plombé par un  endettement exorbitant de l’État, de la SNCF… et de déficits publics tout bonnement affolants. De sorte qu’il faudra bien qu’un jour nos élus (de droite et de gauche républicainement réunis sur ce dossier), et ce bon monsieur Baylet, nous expliquent  s’il est vraiment nécessaire, pour gagner 4 minutes entre Narbonne et Montpellier (4 minutes vitales pour le territoire, n’est-ce pas !) , d’investir 6 milliards d’euros (à condition de les trouver, et où ?) pour la LGV et plus de 20 millions  pour  les deux seules gares de Béziers et Narbonne. Ce qui revient à 150 millions la minute (je ne fais pas le calcul pour une seconde !). Quatre minutes gagnées sur le temps à 6 milliards d’euros  à mettre en rapport avec les 5 milliards, seulement,  que la SNCF consacre à la modernisation et la sécurité du réseau existant… au plan national (dans un état préoccupant.) Voilà qui demande , me semble-t-il, un peu plus de réflexion, qu’une campagne de « com »  baylesque et régionale d’une démagogie consternante…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Rue du Pont des Marchands. Samedi matin, entre Halles et rue du Pont des Marchand. Le ciel est encore gris de hauts nuages. Un léger vent marin les pousse vers l'intérieur des terres. Au-dessus de [Lire la suite]
Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Les joueurs d'échec. Le Caravage. Dans le microcosme narbonnais, si les pièces principales du jeu politique des prochaines municipales sont en place, les conditions de son exercice ont profondément[Lire la suite]
Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Lundi matin aux Halles de Narbonne ! Accoudé à un bar, un de mes amis en compagnie de deux autres personnes. Très rapidement la conversation vire au Gilets Jaunes. Je reprends l'une d'entre el[Lire la suite]
Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

J'ai reçu dans ma boîte de réception électronique ces photos. Ce sont celles d'un "appartement" de 13m2 avec une mezzanine… mais seulement accessible à genoux. Son loyer : 280€ ! L'installation élect[Lire la suite]
Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Plus de 500 sympathisants du mouvement des Gilets jaunes se sont rassemblés au centre culturel de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales. Un centre culturel (!) mis à [Lire la suite]
Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

   Eugénie Bastié, comme de nombreux autres journalistes, s'interroge dans le Figaro du jour : "Médias, pourquoi tant de haine ?". Une haine allant jusqu'à l'agression physique dans les[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :