Contre-Regards

par Michel SANTO

Petit éloge des agents de la propreté de ma (nos) Ville (s)…

 

   
 

Tôt, très tôt,  de légers crissements qui, certains matins, me font lever des sourcils encore lourds de nuits d’été toujours trop courtes. Suivent, à intervalles plus ou moins réguliers, le son métallique d’une pelle et le souffle un tantinet rageur d’un aspirateur. Rien d’aggressif cependant dans cet ébrouement matinal.

La ville, encore assoupie, est entre les mains d’hommes vêtus de combinaisons jaunes (fluo !) Balais, pelles et aspirateurs rythment leurs déambulations sous mes fenêtres  – entre-ouvertes les nuits fraîches de juillet. Ces hommes du petit matin sont l’honneur de ma cité. Souillée sans vergogne par une engeance à l’irrespect grégaire, ils s’efforcent au quotidien de lui redonner un semblant de dignité, sans cesse offensée… Le jour venu, ne voit-on pas de petites bandes se coller sur des bancs publics ou le seuil d’immeubles du centre ville, pour ostensiblement jeter à même le sol papiers gras, mégots, bouteilles, canettes, paquets de cigarettes, et autres reliefs “fasfoudiens”, au milieu d’éclats de rires propres à une certaine jeunesse abrutie d’insolence.  Ou d’autres, moins jeunes et à l’allure “bourgeoise”, lâcher discrètement sur leur passage un mouchoir en papier… Pour ces êtres là, dont je n’ai retenu que deux échantillons, leur ville de résidence ou de passage, est une immense poubelle à ciel ouvert. Ils y cultivent une orgueilleuse esthétique de la bêtise et de la vulgarité. Un mépris collectif d’un espace public aussi, qui pourtant nous rassemble ; et  que ces hommes seulement armés de pelles et balais, chaque matin de chaque jour qui passe, tentent vainement d’endiguer. Qui  ne dira jamais assez à ces anonymes balayeurs, nettoyeurs de places et de rues de nos villes ce que nous leur devons ?

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    C’est bien pensé et bien dit Michel mais ceux “d’en haut” s’en foutent royalement préoccupés qu’ils sont par leur postérité en rêvant d’œuvres pharaoniques . Pourtant il y aurait tant à faire pour améliorer ,au moins les conditions matérielles, de ces besogneux qui méritent évidemment tout notre respect et le sympathique rappel de votre billet. Merci pour eux.

    Reply

  • Avatar

    SCHANDELONG aline

    |

    Je ramasse parfois pour calmer ma colère et je souhaite que les agents de la police municipale verbalisent un peu plus en laissant les véhicules de la zone bleue
    et les !!! chiens en laisse dans la cathédrale

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Moi aussi Aline, je ramasse bouteilles et canettes devant la porte de mon petit immeuble de centre ville. Et comme vous je râle aussi …

      Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Comme vous Aline, je ramasse canettes et paquets de cigarettes jetés devant ma porte, notamment , en pestant aussi !

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

La démocratie peut-elle survivre à la haine?

La démocratie peut-elle survivre à la haine?

            Extraits de l'analyse de Dominique SCHNAPPER, publiée dans la revue en ligne TELOS. L'intégralité de texte est (ici) «Dans la démocratie,[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Que nous disent Aliot et Daraud ?

Narbonne ! Municipales2020 : Que nous disent Aliot et Daraud ?

  L'Indépendant. Cliquer sur l'image pour accéder au site du journal.    Le député du Rassemblement national, Louis Aliot, qui brigue la mairie de Perpignan, était avant-hier dans [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Et de huit… Au fou !

Narbonne ! Municipales2020 : Et de huit… Au fou !

      Et de huit ! Qui ? Un nommé Perello ! Son programme : « le plus plus gros » de tous les temps. Avec, en tête de gondole, une faculté de médecine ; la création de 10 000[Lire la suite]
"Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes…"

"Je vois une foule innombrable d’hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes…"

      En 1840, dans « De la Démocratie en Amérique », Alexis de Tocqueville décrit le « despotisme nouveau » qui gangrène, à ses yeux, la démocratie naissante. Nos penseurs qui se p[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "Narbonne, Impulsion Citoyenne" veut faire la nique au réel…

Narbonne ! Municipales2020 : "Narbonne, Impulsion Citoyenne" veut faire la nique au réel…

    Et de sept ! Avec la liste Narbonne, Impulsion Citoyenne (N.I.C), qui tente d’occuper le créneau de la gauche de la gauche ; et faire la nique à N.E.C : Narbonne En Commun (PC,PS…) con[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 :  Ça suffit, vraiment ça suffit !

Narbonne ! Municipales2020 : Ça suffit, vraiment ça suffit !

Ça suffit, vraiment ça suffit ! J’entends, sortant de la bouche de prétendants au trône municipal que  Narbonne serait « en faillite », « en ruine » ou « en train de mourir ». Et pourquoi pas men[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :