Contre-Regards

par Michel SANTO

RCNM ! Une communication audacieuse | Contre-Regard.com

maxsportsworldtwo409695


« L’union sacrée » pour la promotion du RCNM à des limites que la passion politique entend bien respecter. Du côté des politiques, en effet, on ne joue pas toujours groupé.  C’est du moins l’image donnée vendredi dernier – Narbonne recevait Albi – par la composition de la loge d’honneur du Parc des Sports et de l’Amitié. N’y figuraient que les seuls élus de la Ville, aux côtés du président Archilla et de « personnalités » locales et albigeoises, notamment – tiens ! Codorniou toutefois y était…  Il est vrai que la loge en question est la propriété de la Ville, et que l’Amitié du dit Parc ne saurait s’étendre jusqu’à offrir l’hospitalité à un Jacques Bascou, le président du Grand Narbonne, par exemple, dont Mouly et Malquier ne cessent, depuis leur rentrée, de nous dire qu’il « déteste Narbonne »; et ce  au motif qu’il ne jouerait pas le jeu sur le Pont de Carcassonne – alors même que cette affaire relève  désormais d’un partenariat Ville/État (un pont fermé à la circulation depuis plus de deux ans et dont la « reconstruction » devrait durer 3 ans). À propos de pont, justement, le nouveau président du RCNM aimerait bien qu’une passerelle, au moins, soit jetée entre ses partenaires institutionnels – Grand Narbonne, Département… Il semblerait même qu’il ait demandé à Didier Mouly une loge plus ouverte, plus unie, ne serait-ce que symboliquement, mais qu’il fut promptement envoyé, selon cette merveilleuse expression pleine de poésie du patois rugbystique local « à dix mètres ». Un raté, comme le match contre Albi ! Un match pourtant présenté comme celui du renouveau au terme d’une  séquence de communication quasi quotidienne où le message d’un RCNM en « ruines » au mois de juin et, en septembre, visant l’accès au top14 la saison prochaine, fut, sans trembler,  passé.  Un pari audacieux – soyons courtois ! En attendant, plus prosaïquement, le RCNM est bon dernier  de la Pro2 en ce début de saison. De quoi faire réfléchir à ce qui est objectivement possible en termes de performances attendues du RCNM… et en assurer plus modestement la communication.

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande poursuit sa "tournée des popotes" dans les supermarchés et les grands magasins culturels. Parfois des librairies. Il y vend et signe ses "mémoires" quinquennales : "les leçons du po[Lire la suite]
Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

        Samedi dernier, nous recevions, Jean-Claude et moi, à Radio Barques, madame  Marion Fouilland-Bousquet, la directrice du Théâtre+Cinéma Scène Nationale, du Grand [Lire la suite]
Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

        « Sucette » et Marco, les deux (!?) présidents des « Socios » du RCNM ne font pas dans la guimauve épistolaire. C’est un véritable glaçon en effet qu’ils vien[Lire la suite]
L'amputation nécessaire des Départements couvrant les Métropoles (l'exemple de la Haute Garonne)

L'amputation nécessaire des Départements couvrant les Métropoles (l'exemple de la Haute Garonne)

 Pierre Médevielle, en haut, et Georges Méric… Le précédent gouvernement avait prévu la suppression des conseils départementaux mais, pour des raisons bassement politiciennes – ne pas perdre les voix[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :