Contre-Regards

par Michel SANTO

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

institut Montaigne Occitanie.png

L’Institut Montaigne vient de livrer son dernier baromètre des territoires. Un coup de projecteur sur la région Occitanie y figure en bonne place. Et l’image qui apparaît, à mille lieux de la communication de l’institution régionale, est fort instructive.

Ainsi, on y apprend que, si comme l’ensemble des Français, les habitants d’Occitanie sont divisés sur l’avenir de leur région :
  • 45% sont optimistes (=), 46% pessimistes (+2) et 9% ne se prononcent pas (-2),
  • ils sont en revanche très majoritairement pessimistes pour l’avenir de la société française, et légèrement plus que la moyenne des Français (72%, +2).
Un pessimisme constaté dans l’appréciation des sondé sur leur situation financière :
  • avec PACA, l’Occitanie est la région qui regroupe le plus grand nombre d’habitants considérant que la situation financière de leur foyer s’est détériorée au cours des 12 derniers mois (47%, +4).
  • Une dégradation récente à laquelle s’ajoute un sentiment de déclassement social et d’accroissement des inégalités sociales plus profond en Occitanie que dans l’espace national : 57% (+5) considèrent que leurs parents vivaient mieux lorsqu’ils avaient leur âge, et 46% (+4) que la société dans laquelle ils vivaient était plus juste.

Rien de surprenant toutefois, l’état d’esprit de ses habitants  correspondant à la réalité objective de l’Occitanie :

  • 3ème région la plus pauvre de France (pauvreté des zones rurales périphériques et des cœurs d’agglomération), et 2ème région avec le plus fort taux de chômage (10.7% au 3ème trimestre 2018)

Autre constat relevé par l’Institut Montaigne : les transports et les équipements publics seraient les principaux défauts de la région :

  • 45% (+7) jugent que l’endroit où ils vivent est mal desservi par les transports en commun (3ème région avec le taux le plus bas), et 54% citent les transports comme le premier défaut de leur région (+10, 2ème plus haut niveau de citation jute derrière la Nouvelle-Aquitaine).
  • Les équipements publics (santé, éducation, sport, culture, …) sont le troisième défaut le plus cité (33%, +6, plus haut niveau de citation après la Nouvelle-Aquitaine). L’éducation est particulièrement pointée du doigt : 68% (+7) des Occitans estiment que les jeunes doivent s’éloigner de chez eux pour accéder à une éducation leur permettant de réussir leur vie professionnelle.

L’étude , dans sa version intégrale est : ici

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire