Contre-Regards

par Michel SANTO

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

institut Montaigne Occitanie.png

L’Institut Montaigne vient de livrer son dernier baromètre des territoires. Un coup de projecteur sur la région Occitanie y figure en bonne place. Et l’image qui apparaît, à mille lieux de la communication de l’institution régionale, est fort instructive.

Ainsi, on y apprend que, si comme l’ensemble des Français, les habitants d’Occitanie sont divisés sur l’avenir de leur région :
  • 45% sont optimistes (=), 46% pessimistes (+2) et 9% ne se prononcent pas (-2),
  • ils sont en revanche très majoritairement pessimistes pour l’avenir de la société française, et légèrement plus que la moyenne des Français (72%, +2).
Un pessimisme constaté dans l’appréciation des sondé sur leur situation financière :
  • avec PACA, l’Occitanie est la région qui regroupe le plus grand nombre d’habitants considérant que la situation financière de leur foyer s’est détériorée au cours des 12 derniers mois (47%, +4).
  • Une dégradation récente à laquelle s’ajoute un sentiment de déclassement social et d’accroissement des inégalités sociales plus profond en Occitanie que dans l’espace national : 57% (+5) considèrent que leurs parents vivaient mieux lorsqu’ils avaient leur âge, et 46% (+4) que la société dans laquelle ils vivaient était plus juste.

Rien de surprenant toutefois, l’état d’esprit de ses habitants  correspondant à la réalité objective de l’Occitanie :

  • 3ème région la plus pauvre de France (pauvreté des zones rurales périphériques et des cœurs d’agglomération), et 2ème région avec le plus fort taux de chômage (10.7% au 3ème trimestre 2018)

Autre constat relevé par l’Institut Montaigne : les transports et les équipements publics seraient les principaux défauts de la région :

  • 45% (+7) jugent que l’endroit où ils vivent est mal desservi par les transports en commun (3ème région avec le taux le plus bas), et 54% citent les transports comme le premier défaut de leur région (+10, 2ème plus haut niveau de citation jute derrière la Nouvelle-Aquitaine).
  • Les équipements publics (santé, éducation, sport, culture, …) sont le troisième défaut le plus cité (33%, +6, plus haut niveau de citation après la Nouvelle-Aquitaine). L’éducation est particulièrement pointée du doigt : 68% (+7) des Occitans estiment que les jeunes doivent s’éloigner de chez eux pour accéder à une éducation leur permettant de réussir leur vie professionnelle.

L’étude , dans sa version intégrale est : ici

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandises, le mê[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio