Contre-Regards

par Michel SANTO

C’est la rentrée, hélas ! politique et littéraire…

C’est la rentrée, hélas !, politique et littéraire. Pour la première, une image suffit. Elle dit tout de la façon dont elle est mise en scène par les médias. Comment se fabrique l’information et se fait l’actualité. Ici le contrechamp d’une manifestation…Deux « intermittents » qui, sur les écrans, plein champ, feront « masse »… 

   

Quant à la seconde, je lis sous les doigts du  « critique » littéraire d’un grand quotidien, qu’il a distingué — comme ses confrères —  dix titres. Dix titres sur 524 ouvrages à paraître ! Et dix titres  « comme dix coups portés au plexus. Mais que c’est agréable d’être KO debout. »  Admirable lecteur — où trouve-t-il le temps ? — admirable styliste — que de clichés en si peu de mots ! Commentaire d’Arthur (le vilain, le méchant !) : « Le temps destiné à la lecture, accordez-le exclusivement aux œuvres des grands esprits de toutes les époques et de tous les pays, que la voix de la renommée désigne comme tels, et qui s’élèvent au-dessus du restant de l’humanité. Ceux-là seuls forment et instruisent réellement. »

 

À la “corbeille”, l’indignation et les pleurnicheries font la côte des médias de masse…

      Mauvaises pensées !

À la “corbeille”, l’indignation et les pleurnicheries font la côte des médias de masse et des réseaux sociaux : leur valeur boursière est à “gauche”…

La machine à laver les cerveaux, faire du “clic” et du chiffre, ne tourne qu’avec sa dose quotidienne de lamentations. Elle crée la meute, comme la bourse la côte. Son capital monte quand les consciences se couchent.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

IMG_2144  

Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans “La Grande prostituée (Traité de morale II)” publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les “Exorcismes spirituels” de Philippe Muray.

 

Où est l’Occitanie ?

Je ne soupire pas, en ce moment, après l’Occitanie perdu et, lorsque je vois trois ou quatre mille jeunes bourgeois étudiants et quelques troubadours  cagneux  gravir les pentes de Montségur, célébrer l’ancêtre Cathare et remuer les cendres d’un passé  englouti, la comédie est trop ridicule pour que j’en sois l’un des acteurs.

Réchauffement climatique : l’énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

 
La-Terre-espace-Nasa

@nasa

 

Très intéressant article de Sylvestre Huet : “Climato scepticisme et médias : la duperie”.  Dans une première partie, il y est montre, en s’appuyant sur les travaux de trois jeunes chercheurs, le “décalage monumental entre le traitement médiatique de la science normale du climat et la faveur accordée à quelques négateurs”. Le ratio entre le nombre d’articles scientifiques publiés et le nombre d’apparitions dans les médias, fait apparaître, en effet, que les scientifiques négateurs, sur ce ratio, sont 15 fois plus cités dans les médias que les scientifiques.

Articles récents