Contre-Regards

par Michel SANTO

Coeurs de ville : changer radicalement de politique !

 

Narbonne : place des Quatre Fontaines et alentour…

     

Fermeture de commerces ; nombre de logements vides, ou dégradés – alors qu’on nous répète en boucle que la France manque de 500 000 logements neufs par an – ; fuite des familles qui en ont les moyens vers la périphérie et ses maisons individuelles ; appauvrissement – les coeurs de villes moyennes sont devenus plus pauvres que leur environnement immédiat –  ; disparition de commerces de base – boucherie, boulangerie, équipement de la maison – au profit d’enseignes de tatouage, de vapotage, d’achat d’or, de ventes éphémères… – ; étalement urbain à la périphérie autour de grandes zones commerciales ; enlaidissement des entrées de villes… ,  ce portrait désolant des villes moyennes est aussi en partie celui de  Narbonne ; et si plus personne aujourd’hui ne le conteste , rien ne semble encore être vraiment entrepris pour remédier à cette situation*. Les élus locaux en parlent, certes, mais l’envisagent souvent comme un problème de commerçants, quand ils n’invoquent pas la fatalité. Alors que le phénomène est général et que les solutions sont structurelles. Il importe, en effet, et vite, de repenser globalement la ville de demain, d’en refaire un espace public de qualité en jouant sur tous ses usages : logements, transports, espaces de détente et de loisirs … avec une grande attention aux détails (espaces verts, trottoirs larges, couloirs pour les cyclistes, façades, devantures des magasins…) comme aux éléments identitaires et patrimoniaux. Cela exige évidemment un travail sur le long terme, un travail de couture constant et minutieux. De sorte que l’on peut considérer l’époque des ingénieurs et des grands aménagements – fleuris ou pas – finie, datée. Place donc aux maires « ménageurs » et aux  urbanistes-paysagers – Les prochaines municipales devraient être l’occasion d’opérer, enfin, ce changement radical de politique…

*Les élus seraient déjà bien inspirés de ne plus continuer à construire la ville en dehors de la ville, avec toujours plus de centres commerciaux, de zones d’activités, de rocades, de lotissements, notamment… ou de d’y déplacer des services publics…

   

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan…

 

Illustration / © France 3 LR

     

Fin de l’enfumage médiatico-politique sur l’édification d’une prison dans le Narbonnais d’abord, puis le Lézignanais ensuite. L’État vient de s’engager en effet, par la voix de la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, mardi 9 octobre, pour la construction d’un deuxième établissement pénitentiaire, mais  à… Perpignan.

L’amputation nécessaire des Départements couvrant les Métropoles (l’exemple de la Haute Garonne)

 Pierre Médevielle, en haut, et Georges Méric…

Le précédent gouvernement avait prévu la suppression des conseils départementaux mais, pour des raisons bassement politiciennes – ne pas perdre les voix radicales (celles du parti de monsieur Baylet) : qu’il a perdues un peu plus tard et qui, lors de la présidentielle, s’en sont allées chez Macron – avait abandonné cet élément clef de sa réforme territoriale. Le résultat de cette reculade est que cette réforme présentée malgré tout comme de portée structurelle –  son objectif était de rendre moins opaque, moins coûteux et moins lourd l’ensemble constitué par les quatre niveaux de collectivités locales propres à notre pays, n’a, dans la pratique, fait que renforcer les dysfonctionnements constatés dans le passé – chevauchements de compétences, financements croisés, etc.

Penser le tourisme autrement, en Narbonnaise (notamment !)

     

Je lis « ici ou là » des bilans et des prévisions sur l’évolution du tourisme, dans l’Aude et la Narbonnaise, qui ne laissent pas de me surprendre. Dès le mois de septembre, par exemple, je vois des élus se précipiter dans les médias pour y commenter favorablement des chiffres : augmentation du « nombre de nuitées », etc. – auxquels les lecteurs ne comprennent en général rien – , et souvent présentés, évidemment, comme la réussite de leur politique d’animation et l’excellence des services offerts par les professionnels du secteur – j’exagère à peine…

Le tourisme de masse concourt à l’enlaidissement physique et sonore du monde…

     

     

Les touristes sont venus plus nombreux encore que l’année dernière dans le coeur de ma petite ville ; et nos élus de vanter l’excellence de leur politique d’animation et le bénéfice économique en résultant. Je pourrais discuter de cela, doutant des deux, mais mon humeur m’incite aujourd’hui à voir les choses autrement.

Articles récents

Carnet du jour : notes en vrac…

Carnet du jour : notes en vrac…

  Ai reçu, hier, d'un ami progressiste, athée… et sanguin, un petit mot m'annonçant sa présence, à Noël et en famille, à Dieulefit, dans la Drôme. Ai vu à la messe du 20 heures, un jeune "Gilet Ja[Lire la suite]
No thumbnail available

"GiletsJaunes" : la confluence des générations…

Confluence Rhône (gauche) - Arve(droite), à Genève. Je donne ici l'analyse  de Jean-Paul Betbeze. Originale et loin du bavardage "d'universitaires-experts", par bien des aspects elle recoup[Lire la suite]
Enfin ! le sursaut républicain de 36 élus du Narbonnais…

Enfin ! le sursaut républicain de 36 élus du Narbonnais…

Le 9 Décembre, j'écrivais ceci sur ma page Facebook : "Dans ma petite ville de Narbonne, samedi dernier, des flammes devant l'entrée de la sous-préfecture – située elle-même face au commissariat d[Lire la suite]
LREM et les "Gilets Jaunes" : des "jumeaux" paradoxaux !

LREM et les "Gilets Jaunes" : des "jumeaux" paradoxaux !

Quelques remarques, en vrac, pour m’aider à comprendre quel sens à donner à ce mouvement dit des « Gilets Jaunes » ("GJ") 1) De la taxe carbone à la démission de Macron, ce mouvement de révolte, b[Lire la suite]
Donner aux citoyens le pouvoir d'évaluer la dépense publique de la Commune à l'État !

Donner aux citoyens le pouvoir d'évaluer la dépense publique de la Commune à l'État !

Comme dans toute crise sociale et politique de grande ampleur, les éléments d'une sortie positive, au sens d'un ajustement profitable à tous des rapports entre les citoyens et leurs représentants,[Lire la suite]
Gilets Jaunes : l'Aude en marche vers des solutions d'apaisements...

Gilets Jaunes : l'Aude en marche vers des solutions d'apaisements...

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur Denis Carrière, en rouge, en haut et à gauche. [Lire la suite]