Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘La Dépêche du Midi’

Chronique de Narbonne. Presse: la pluralité d’expression, c’est terminé…

images images-1Clap de fin pour la rédaction de Midi Libre. L’agence de Narbonne est officiellement fermée, conséquence prévue du rachat (1) de l’Indépendant et du Midi Libre par le groupe de monsieur Baylet, la Dépêche du Midi. Ses bureaux sont vides et les ordinateurs muets. Et les personnels, journalistes et agents administratifs ont été recasés dans les autres rédactions régionales du titre. Manuel Cudel, l’ex-patron de l’agence narbonnaise, officiera (officie déjà?) désormais à Montpellier où il ne manquera pas d’y déployer toutes ses qualités de plume.

Chronique de Narbonne. Un “Catharland” entre Capendu et Douzens!

Picquigny_(28_juillet_2009)_Chevaliers_du_Roc_Blanc_1

Ce n’est pas un gag!  520 millions d’euros d’investissement pour la création d’un parc à thème entre Capendu et Douzens, soutenu par la communauté de communes Piémont d’Alaric et financé par l’Arabie Saoudite. Avec plus de 2 000 emplois à la clef. C’est la Dépêche du Midi qui nous livre l’info, ce matin.

Depuis des mois, donc, Philippe Rappeneau et plusieurs hommes d’affaires, soutenus par le préfet Louis Le Franc jusqu’à son départ, travaillent à la réalisation de ce projet. «Le site comprendra un parc sur le thème des Cathares et des chevaliers templiers. Il sera complété par des hôtels étoilés, une université de la vigne et du vin, un pôle d’enseignement supérieur, un centre de vacances» dit le maire de Douzens. L’affaire est à ce point avancée que des contacts ont été pris avec le groupe Vinci afin de créer une bretelle routière entre le parc et l’autoroute A61. «Ce projet sera entièrement financé par des fonds privés», souligne Philippe Rappeneau.

La Clau – La Dépêche du Midi en monopole surveillé…

imgres

Le rachat du groupe Midi Libre par la Dépêche du Midi, négocié depuis août 2014, sera finalement effectif fin juin. Midi Libre, propriétaire de L’Indépendant des Pyrénées-Orientales, a été acheté pour 90 millions d’euros par le groupe bordelais Sud Ouest en 2007, mais sa cote a chuté de 15 à 25 millions suite à une crise historique, compensée par une vente au numéro augmentée de 10% le 1er juin par L’Indépendant. L’absorption en vue atteindra 100% de Midi Libre, contre 90% selon notre information du 13 mai et 52% d’après l’intention première du média du radical Jean-Michel Baylet. Cette prise de parts intégrale est provoquée par le retrait du partenaire Groupe Nicollin, spécialiste montpelliérain du nettoyage urbain et du traitement des déchets. Dès le mois de mai dernier naissant une éventualité d’hégémonie sur la future région regroupant le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, car il passera de 9 à 13 départements couverts. L’autorité administrative confirme cette hypothèse. Jeudi 4 juin, l’Autorité de la concurrence a enfin autorisé la transaction, mais «sous conditions», selon un communiqué. Alors que le schéma d’un unique grand journal par région distingue la France en Europe, l’Autorité avise que La Dépêche du Midi sera en «situation de monopole (…) dans les départements de l’Aude et l’Aveyron». Elle ne cite pas le Pays Catalan, où les médias alternatifs, quotidiens sur le web et hebdomadaires sur papier, sont plus abondants. Mais elle alerte sur une acquisition qui «risque de conduire à une homogénéisation du contenu des titres, au détriment des lecteurs qui subiraient une réduction de la qualité et de la diversité des journaux». L’autorité administrative souligne que le groupe «s’est engagé à ne pas procéder à l’harmonisation des contenus de ses titres» et à «maintenir des rédactions en chef distinctes». Cette promesse, contournable par le mimétisme rédactionnel, sera surveillée par un professionnel mandaté par l’Autorité de la concurrence.

Source : La Clau – La Dépêche du Midi en monopole surveillé – Société

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Jean Michel Baylet, président du groupe La Dépêche du midi, lâché par ses partenaires (Fontès, Nicollin, Font)!?

000par7424645_0.jpg.crop_display

Jean Michel Baylet, président du groupe La Dépêche du midi, a été lâché par ses partenaires (Fontès, Nicollin, Font), dans le rachat des Journaux du midi (Midi libre, L’Indépendant, Centre presse Aveyron) à Sud Ouest. La première raison serait économique. 150 suppressions de postes sont prévues et ni l’architecte montpelliérain François Fontès, ni le groupe de recyclage de déchets Nicollin SA, et l’exploitant de salles de cinémas, Jacques Font, ne souhaitent financer un tel plan social et en pâtir quant à leur réputation. La seconde est d’ordre plus politique. Depuis qu’il a perdu en mars la présidence du conseil général du Tarn et Garonne, le radical de gauche Jean-Michel Baylet offre nettement moins d’intérêt. D’autant que ces deux grandes figures montpelliéraines ont été, et sont toujours, aux avant-postes de la bataille contre la fusion du Languedoc-Roussillon avec Midi-Pyrénées.  La suite en cliquant ici . Voir aussi mon billet: « L’Indépendant » dans les mains de Baylet rejoint la tradition politique de ses fondateurs…  

Où en est-on vraiment du rachat de l’Indépendant et du Midi Libre, notamment, par le groupe de J.M Baylet?

IMG_0500.JPG

Hier, dans un billet surtout consacré aux racines culturelles et politiques communes de l’Indépendant de Perpignan et de la Dépêche du Midi, je faisais état  du fait que les négociations exclusives ouvertes début septembre entre La Dépêche du Midi et le Groupe Sud Ouest (GSO), concernant la vente des Journaux du Midi (Midi libre, L’Indépendant, Centre presse Aveyron), étaient prolongées au-delà du 31 octobre. Selon PresseNews.fr, un audit diligenté par le groupe toulousain sur les Journaux du Midi révélerait en effet plusieurs points noirs. Une importante hémorragie de journalistes, seraient attirés en effet par l’aubaine d’une future clause de cession, au point que, de sources syndicales, les 3 millions d’euros provisionnés par La Dépêche pour la clause en question seraient probablement insuffisants. D’autre part il s’avère que les rotatives de l’Imprimerie du Midi sont en mauvais état et que le coût social induit par la réorganisation des régies publicitaires aurait été largement sous estimé par la Dépêche. On comprend donc pourquoi, dans ces conditions, le groupe de Jean-Michel Baylet, leader du futur tour de table qui regroupera aussi Centre France (La Montagne) et des acteurs locaux – en particulier l’architecte François Fontes et l’industriel Louis Nicollin -, s’est pour l’instant abstenu de présenter un dossier de rachat à l‘Autorité de la concurrence … À noter qu’hier Louis Nicollin était sur toutes les pages du Midi Libre en super commentateur de l’actualité nationale et régionale. Sans doute un hasard! Quant à François Fontes, qui n’est plus qu’accessoirement architecte et principalement homme d’affaires avisé, l’opportunité d’un foncier important et disponible dans le périmètre du Midi Libre ne doit pas le laisser insensible … À suivre!

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

      Lundi 11 novembre, il est 16h 45, j’entre dans la boulangerie-pâtisserie Maury située dans le centre-ville et me range dans la file d’attente. Devant moi, deux dames pa[Lire la suite]
Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

                  L'alliance de l'extrême gauche, d’une partie de la gauche anciennement laïque et désormais bigote, et des islami[Lire la suite]
La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

    Dans son dernier livre « l’illusion régionale : la réforme territoriale en question » (éditions Cairn, mai 2019), le géographe Georges Roques revient sur les bouleversements récents de[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

      Quatre perles de campagne, arbitrairement sélectionnées, je le confesse : La première, offerte par la porte-parole Verte de Narbonne en Commun : « Concernant l’urgence climatiqu[Lire la suite]
Laïcité et accompagnantes (ou accompagnants) scolaire : il est nécessaire de clarifier leur "statut"…

Laïcité et accompagnantes (ou accompagnants) scolaire : il est nécessaire de clarifier leur "statut"

        La polarisation sur le seul voile pour les accompagnantes scolaire est une faute stratégique. La question centrale est en effet celle de la neutralité dans cet espace-[Lire la suite]
« Monsieur, vous êtes un gros con ! »

« Monsieur, vous êtes un gros con ! »

      Ce matin, devant l’agence de la Société Générale, à quelques mètres de son entrée, un petit bonhomme, maigre et chétif, tenait en laisse un petit caniche aux poils roux, court[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio