Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Salle multimodale’

Chronique de Narbonne. Didier Mouly serait-il à l’Ouest?

IMG_1357


Article, ou plutôt compte rendu d’entretien avec Didier Mouly, dans l’Indépendant d’hier. Lu dans un bistrot des Barques. Stupéfiant ! Ai cru à un premier avril, en moins rigolo cependant. Résumons. Il demande à Jacques Bascou de lui “rendre” le Parc des Expositions pour le raser, ce qui est juridiquement impossible et politiquement stupide ; constate, au passage, que sa salle multimodale, si elle voyait  le jour, ferait doublon, sur ce créneau économique, avec le-dit Parc, ce qui démontre le sérieux avec lequel ce projet de salle a été lancé ; se propose de rapatrier la foire économique de printemps en centre-ville, ce qui, là encore, est de compétence Agglo et politiquement affligeant ; d’installer une brasserie dans l’enceinte du Parc des Sports et de l’Amitié, ce dont je me moque comme d’une guigne, pour rester poli :  je n’y mettrai jamais les pieds; et, enfin, cerise dans ce papier, se lamente des difficultés et des obstacles administratifs qui retarderaient l’ouverture du nouveau quartier des “Berges de la Robine”, ce qui est une vraie information, rassurante, à le lire sur les autres sujets, sur les limites de son pouvoir. Alors me vient un doute. Tant d’inepties en si peu de lignes et de mots, pourquoi ? Mener une guerre d’ego, perdue et ruineuse, avec le Grand Narbonne, ou la marque d’une absence totale de lucidité politique. Ou les deux à la fois…

Voir aussi: (1) et (2)

Chronique de Narbonne: Le Murena (Musée Régional de la Narbonne Antique) aurait-il du plomb dans les nageoires ?

2_38

Le Musée Régional de la Narbonne Antique (Murena) est-il toujours à l’ordre du jour  des grands travaux de la Ville et de la Région? C’est la question que l’on est en droit de se poser, en effet, quand on lit la lettre ouverte de Didier Mouly relative à ce projet adressée à Christian Bourquin, le président du Conseil Régional Languedoc-Roussillon.

Si la qualité de cette opération portée par la Région et voulue en son temps par Jacques Bascou, n’est pas contestée, les arguments financiers, notamment, exposés par l’actuel maire de Narbonne dans sa missive, créent indubitablement un sentiment de doute quant à son réel désir d’en voir son effective réalisation.

Articles récents