Contre-Regards

par Michel SANTO

Les élections législatives ! Un enjeu financier (aussi) lourd de conséquences pour les partis…


En France, l’argent et la politique ne font pas bon ménage. Et pourtant les élections législatives (et sénatoriales), ou plutôt ses résultats, constituent la principale source du financement public des différents partis. Le Parti socialiste, Les Républicains et le Front national tirent ainsi plus de 45 % de leurs recettes de ce financement public.

Étrange calme avant la tempête du 18 juin !

Maxime Tandonnet écrit ceci dans un de ses derniers billets : « Ces derniers jours, la France d’en haut, médiatisée, visible, officielle, communie dans un indescriptible enthousiasme, et quasi unanime, à propos de l’élection du plus jeune président de l’histoire, de la faillite des « vieux partis » et de la recomposition politique en marche… Après la déprime de ces dernières années, l’heure est de nouveau à l’optimisme et à l’allégresse médiatique. Il devient incongru de s’interroger sur les ambiguïtés de la situation politique actuelle… »

Clientélisme et démagogie au programme de Didier Mouly pour les législatives !

Dans l’Indépendant du jour !


Dans un récent billet , je dénonçais la prétention arbitrale de la microscopique association « Païs Nostre, qui, comme à son habitude avant chaque élection, locale ou nationale, exige des candidats proclamés ou investis qu’ils se présentent devant elle afin que soit vérifié par son jury d’experts leur degré de compatibilité avec son « occitanisme » militant ; et regrettais que tous ceux aspirant à occuper un siège à l’Assemblée Nationale se soient pliés à ce grand oral afin de répondre à une question juridiquement et politiquement d’une grande sottise (et je reste poli !) : « Quelles sont vos propositions économiques, sociales et culturelles pour le Narbonnais dans l’Occitanie ? ».

2eme circo de l’Aude : Jean-Hugues Silberman, candidat de « La France Insoumise », soumis à la question !

   

J’ai adressé un petit (et léger) questionnaire – dans le style du questionnaire de Proust ! – aux candidats à l’élection législative des 11 et 18 juin sur la deuxième circonscription du département de l’Aude investis par leur parti ou mouvement. Leur profession de foi politique étant disponible en abondance et ailleurs, il m’a semblé utile – et amusant ! – de les soumettre à ce petit « jeu intellectuel ». Leur réponse – s’ils répondent ! – sera mise en ligne, dans l’ordre de leur réception. Pour celles ou ceux qui n’auraient pas reçu ce « questionnaire », il est bien entendu très facile de me le faire savoir – et de me le demander !…

Articles récents

Le projet de salle multimodale de Didier Mouly ne le serait-il plus… multimodal ?!

Le projet de salle multimodale de Didier Mouly ne le serait-il plus… multimodal ?!

      Pas de dossier salle multimodale au menu de ce soir du conseil municipal. Tiens donc ! Deuxième report, après de longues semaines de discussions techniques entre le jury d’exp[Lire la suite]
Dans l'Aude et dans la Narbonnaise, un PS en phase de mort clinique, ou presque…

Dans l'Aude et dans la Narbonnaise, un PS en phase de mort clinique, ou presque…

          Jean Brunel, le directeur de cabinet du Président du Conseil Départemental, André Viola, et premier secrétaire de la fédération PS de l'Aude le dit [Lire la suite]
Aude, 2eme circo : Alain Perea élu !  Rapide analyse après deuxième tour…

Aude, 2eme circo : Alain Perea élu ! Rapide analyse après deuxième tour…

      Rapide  analyse après ce deuxième tour ! Pour constater que dans l'ex-Languedoc-Roussillon le mouvement de La REM emporte tout ou presque, comme dans l'ensemble de la R[Lire la suite]