Contre-Regards

par Michel SANTO

Archive pour octobre, 2018

L’Europe vaut mieux, malgré toutes ses insuffisances, que ces petits coups de projecteurs médiatique politiquement intéressés…

   

Ah ! cette “Une” de couverture. Et cette photo titrée : “L’Union Européenne investit dans les projets du Narbonnais” présentant les députés européens Andrieu (Ps)  et Marlin (LR) entourés de gestionnaires d’organismes ayant bénéficié d’une aide financière de l’Europe, leur regard tourné vers le ciel et la lumière, dans une iconographie rappelant cette manne providentielle que Dieu envoya aux Hébreux pendant la traversée du désert.

Le bal masqué des municipales à Narbonne est ouvert…

   

     

La ronde des prétendants au trône municipal a commencé, samedi dernier sur Radio Barques. Nicolas Sainte Cluque, le conseiller général socialiste et premier opposant de Didier Mouly en son conseil municipal, adoubé par l’association créée par Jacques Bascou, et attendant de l’être par la section socialiste locale, en a profité – il était dans son rôle !– pour dire tout le mal qu’il pensait du maire – à terme sortant, mais décidé à le rester, maire. Samedi viendra le tour d’Alain Perea, le député de LREM, qui ne dit rien de ses intentions, tout en laissant dire et en disant tout de son intérêt pour la ville…

Doit-on dire à leur enfant : “votre père est une femme” ?

       

À l’origine, il y a Bernard et Marie. Ils forment un couple et ont deux enfants. Puis Bernard, tout en conservant les attributs et la “puissance d’agir” d’un mâle, donc d’un homme, devient Claire. Le couple reste toutefois uni et entreprend de “faire” un troisième enfant.

Articles récents

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio