Contre-Regards

par Michel SANTO

Indifférence aux mots et vanité de nos indignations…

   

Hier soir, je commençais l’écriture d’un billet par cette phrase : « J’apprends, ce jour, qu’à Paris, le colonel Beltrame a désormais son jardin et qu’il n’était pas mort en héros, le 23 mars 2018, à Trèbes, mais en victime de son héroïsme, comme le précise insensément la plaque érigée en sa mémoire le 26 février 2020. » ; et me suis arrêté net, le point final posé.

Je n’aime pas cette idée que Lilian Thuram me voit et me pense en “blanc” plutôt qu’en frère.

 

     

De la pointe de mes orteils jusqu’à celle de mes cheveux, je suis blanc. Incontestablement blanc. Mais avec des nuances cependant. Deux mois passés dans ma cabane au bord de mer et des randonnées quotidiennes tout au long de l’année donnent à ma peau cette teinte brune que nos sociétés associent aujourd’hui au rêve de liberté, de grands espaces, de plaisirs et de bonne santé.

Sur deux petits “évènements” politiques d’après municipales rapportés par la presse locale…

     

Dans ma petite ville, j’ai lu, dans la presse locale, qu’un “membre du cabinet” du maire (Didier Mouly) dont le contrat n’avait pas été renouvelé, était complaisamment et faussement présenté comme celui qui aurait fait tomber à lui tout seul son prédécesseur (Jacques Bascou) en 2014, quand, sous la casquette départementale d’ANTICOR, il occupait tout son temps, non point à dénoncer des actes de corruption avérés, mais à flinguer tout ce qui politiquement ne lui convenait pas.

Le Tour de France pollue, n’est pas assez Vert…

     

 

Ce matin, je me lève heureux, confiant dans l’avenir de mes petits enfants, bourré d’énergie positive. Les maires Verts de Lyon et Rennes ont en effet fait savoir aux peuples du monde entier, que le Tour de France contribuait sévèrement au dérèglement du climat (et des esprits) et qu’il fallait en conséquence le supprimer ou sérieusement l’amender. Une initiative spectaculaire que les dirigeants de la République de Chine, de l’Inde, du Brésil et des États-Unis, notamment (la Russie et le Niger devraient les rejoindre) ont salué avec enthousiasme, considérant, à juste titre, que cette prise de parole éco-responsable était une contribution exemplaire à la lutte contre la production mortifère de gaz à effet de serre, le réchauffement climatique et la mort programmée de la planète et de l’humanité qui en résulterait. Ils proposent donc que le Nobel de physique et de la paix réunis soit attribué sans barguigner à nos audacieux représentants nationaux. Ce matin, j’en fais publiquement l’aveu, l’émotion m’étreint : je suis enfin fier de mon pays et de ses grands maires nouvellement élus…

Articles récents