Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Pourquoi Codorniou rejoint les « radicaux de gauche » et Baylet…

PHOTO ROGER GARCIA DIDIER CODORNIOU MAIRE DE GRUISSAN PASSE AU PRG

Le 4 septembre, j’écrivais ceci :

« Fin de partie pour Codorniou ! Acculé dans ses « vingt-deux », face à ce qu’il appelle « ceux de Solférino » décidés à en finir avec l’ère Frêche et ses soutiens; bénéficiant du seul appui – équivoque… – de Navarro et de quelques voix de droite, et sans appareil partisan pour l’imposer, il rejoint les défenseurs de la candidature du sénateur Alary à la présidence de la Région …

En contre-partie de quoi? Pense-t-il conserver sa vice-présidence acquise grâce à sa fidélité à celui qui l’avait mis dans le match des régionales contre les candidats officiels du PS conduits par Andrieu? Sans le soutien d’un G.Frêche et d’un Christian Bourquin décédés, que peut-il espérer? Son attitude lors de l’élection du président du Grand Narbonne en faveur de Jacques Bascou, n’aura pas été payée en retour et le président du Conseil Général de l’Aude et son premier fédéral viennent de lui envoyer la facture pour tout solde. Dur ! Pour Codorniou, son avenir politique, s’il décidait de continuer de jouer dans cette cour, l’oblige maintenant à s’adosser à un grand parti. Soit il va à Canossa en demandant sa réintégration au PS, soit il intègre le PRG de Baylet. Cette deuxième carte lui permettrait de négocier avec le patron de la Dépêche et du groupe l’Indépendant-Midi-Libre demain, une position forte dans les listes en préparation pour les élections régionales de la future grande région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Paradoxalement, cette fusion dont il ne veut pas, pourrait lui servir de tremplin afin de rebondir « balle en main ». Le temps est compté, s’il ne prend aucune initiative pour sortir de l’en-but où il se trouve coincé, il lui faudra poser les « crampons »… »

Aujourd’hui, 24 octobre, je lis dans la Dépêche du Midi: Didier Codorniou : « Pourquoi je rejoins les Radicaux de gauche… ». Inutile de préciser que je ne suis ni surpris ni étonné. J’ajoute, pour compléter cette information, que, dans les jours qui viennent, on devrait apprendre que, Édouard Rocher, le jeune maire PRG de Coursan, vice-président du Grand Narbonne et soutien fidèle du maire de Gruissan offrait sa présidence de la fédération audoise du  parti de Monsieur Baylet à Didier Codorniou…

Revoilà donc le « Petit Prince » dans le match!

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (5)

  • Ingrid

    |

    Bonsoir Michel,

    En allant sur la page facebook de Didier CODORNIOU, on pouvait lire tout ceci depuis belle lurette: aucun suspens donc !
    Didier CODORNIOU se fait le porte-voix de la Dépêche du Midi, et bien de ses amis le répercutent.

    Et comme la Dépêche va absorber sous peu Midi Libre et L’Independant, on conçoit aisément que DC ne perd pas au change.
    Inversement, J-Michel Baylet ne demande pas mieux que d’avoir un homme d’action et de projets comme DC, comme tête de pont en LR. Ce parti radical qui peut se réunir dans une cabine téléphonique, mais qui est davantage intéressant pour son influence, manque cruellement d’hommes audacieux et de terrain comme Didier CODORNIOU.

    Tant pis pour le PS :
    le pauvre ANDRIEU et ses congénères des Corbières ( les Hervé Baro, ….ou le fils Brunel, qui n’est qu’un petit apparatchik borné de la même espece ) ne savent vivre qu’en autarcie. Ceux qui sortent du lot, sont vite écartés par cette engeance : « l’autre » est forcément gênant !

    Et si Edouard Rocher soutient Didier CODORNIOU aujourd’hui ( comme hier, il l’a fermement soutenu lors des dernières législatives contre l’assistante du Sénateur R.Courteau ) on peut dire que DC comme Magali Vergnes ont été les premiers à soutenir Edouard Rocher….. malgré la fédération du PS11, qui n’a plus d’autorité politique et morale sur ses propres militants ( …et élus ) socialistes qui sont partis aux Municipales à Coursan avec ER, malgré les criailleries d’Andrieu, et ses menaces d’une autre époque : la marque des faibles !

    Finalement « la revanche d’Eric Andrieu » n’est vraiment que toute relative… D’autant plus que Damien Alary a besoin du soutien audois pour faciliter la préparation de la fusion pour les 15 mois qui restent. L’appel d’Alary demandant à ANDRIEU de venir le rejoindre, n’est donc pas ce que l’on pourrait appeler une promotion !!!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Oh non Ingrid ! pas depuis belle lurette… Sa décision de faire le saut est toute récente … mais ce n’est pas ici que je développerai ce point … À bientôt !

      Reply

  • Elle

    |

    Mais c’est palpitant tout cela ! J’ignorais que la dépêche s’apprêtait à absorber le midi libre et l’indép.
    Codorniou, que je ne connais pas mais qui à l’air d’être fort apprécié dans la région à surement tout a gagner en quittant l’église du p.s.
    Que d’infos, que d’infos !!!

    Reply

  • polo

    |

    Faut il voir un rapport entre l’échec au sénatoriales de J.M.BAYLET et l’évolution de CODORNIOU?

    Reply

  • Ingrid

    |

    @ polo

    la défaite de Baylet est due à ses propres amis du PRG.
    Ses cris contre le Gouvernement ne semblent avoir eu d’autre but que de leur montrer qui était le chef ( lisez le Canard Enchaîné qui l’expose clairement ).

    Alors la venue de Didier Codorniou est encore autre chose :
    – avoir un pilier du LR pour la future Région-fusion, est un bel atout pour le PRG;
    – et dans le même temps, entrevoir un avenir politique radieux pour DC.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]