Contre-Regards

par Michel SANTO

Un rêve français.

   

imgres

Ce matin, plus de 600 journalistes à la conférence de presse de Nicolas. Un record, paraît-il. Et ce soir, les mêmes, devant leurs caméras, micros et claviers de nous exposer leur gêne ou leur mépris d’avoir à commenter l’action et la politique d’un personnage « pipolisé ». Question: « pipolisé » par qui, sinon par ceux qui se pressent à son invite? Plutôt que de cracher dans la soupe qu’ils nous préparent et nous servent tous les matins, nos journalistes feraient mieux de s’inspirer de l’action menée par les scénaristes américains. Plus un mot en effet ne sort de leurs stylos… En grève!

Pour commencer l’année…


A Jerez de la Frontera.Dans le quartier gitan.Une toute petite scène,une chaise,un guitariste…un verre d’eau et la voix du cantaor. Assis…Une bouffée d’air pur dans ces temps du spectacle perpétuel et du divertissement obligé.J’ai imaginé qu’Agujetas, en ce début d’année,dans l’extrême fragilité et fugacité de son chant, était le mieux à même de nous faire prendre conscience de l’immense bêtise du prototype humain qui nous est imposé du soir au matin. Un « homo-festivus » du genre hivernal traînant son ennuie dans le coeur de nos villes au milieu de chalets en bois synthétiques. Et sur lequel tombent de dérisoires flocons de neige artificielle…

Dominique S. Kozy.

On ne parle plus de DSK en France mais le FMI et son Directeur sont particulièrement diserts sur Sarko. Qu’on en juge: »L’élection d’un nouveau président et la nomination d’un gouvernement ouvertement réformateur offrent à la France l’occasion historique de renouer avec une croissance soutenue où chacun verrait ses opportunités accrues » Et un peu plus loin: « Concernant l’enchaînement optimal des réformes, nous considérons qu’il faut chercher à engager, de manière concomitante, une « masse critique » de réformes dans un grand nombre de domaines, de manière à tirer profit des synergies ainsi créées ». « Gagner plus suppose incontestablement de travailler plus » . Quant à la transparence salariale, nous nous tairons, par pudeur…Mais que ses amis locaux se rassurent, son sucesseur à la mairie de Sarcelles et à l’Assemblée Nationale nous le dit:  » Il est toujours resté au contact « …

Articles récents

Municipales 2020 Narbonne ! Que penser après la mise au point de madame Granier…

Municipales 2020 Narbonne ! Que penser après la mise au point de madame Granier…

En faisant  savoir qu’il serait présent dans le combat des « municipales », en premier de cordée ou pas, Alain Perea, a fait aussi réagir Mesdames Bossis (vice-présidente Ps du cons[Lire la suite]
Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

L'Institut Montaigne vient de livrer son dernier baromètre des territoires. Un coup de projecteur sur la région Occitanie y figure en bonne place. Et l'image qui apparaît, à mille lieux de la communi[Lire la suite]
"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

#Antisémitisme #Antisionisme.  Ah ! les pudeurs sémantiques de ceux qui nous expliquent savamment, ou bêtement, la différence substantielle entre antisémitisme et antisionisme, et qui feignent d’i[Lire la suite]
Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

  Le Grand Narbonne a entrepris la promotion des « sports de glisse » sur son territoire et a décidé de soutenir financièrement des projets susceptibles d'accroître son potentiel naturel [Lire la suite]
Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Place de l'Hôtel de Ville de Narbonne. (Office de Tourisme) Pour ceux qui doutaient de la candidature d’Alain Perea et de LREM aux prochaines municipales, à Narbonne, l’équivoque est levée. Une lis[Lire la suite]
La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

Le géographe Jacques Lévy est l’anti-Christophe Guilluy. Il met en avant l’ouverture à l’autre qui serait la marque des cœurs d’agglomération et montre que ce sont les contribuables des grandes vi[Lire la suite]