Contre-Regards

par Michel SANTO

Dans l’Express : Occitanie ! Carole Delga est-elle à la hauteur ?

lexpress-cudel-contreregards


Excellent dossier réalisé par Manuel Cudel et Jean-Luc Ferré dans le dernier numéro de l’Express, daté du 30 novembre.   On ne présente plus ici Manuel Cudel, qui fut le patron de la rédaction narbonnaise du Midi Libre et à qui on doit, après avoir succédé à Jacques Molénat dans l’Express, de précédents dossiers sur des personnalités régionales de premier plan. Je pense notamment à celui, épatant, qu’il avait consacré « aux secrets de l’empire Nicollin. Cette semaine, c’est  la jeune présidente de la Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée  qui fait l’objet de tous ses soins. Avec une question en titre : « Carole Delga est-elle à la hauteur  ». Une question à laquelle il ne répond ni par oui ni par non, au terme d’une enquête très équilibrée. Sa plume oscille en effet entre  une certaine empathie au vu d’un parcours politique aussi rapide qu’inattendu et le constat mitigé d’une pratique présidentielle « pointilliste » qui n’est pas sans me rappeler celle de présidents d’exécutifs régionaux issus comme elle de territoires ruraux. Pour incarner la Région, elle passe donc beaucoup de temps a sillonner tous les départements et cantons d’Occitanie et distribue des subventions à tout venant : 1500 € pour du matériel de sport, un peu plus pour une piscine intercommunale, etc. Ce qui est fort éloigné des objectifs visés par la réforme territoriale, notamment une plus grande lisibilité des compétences entre collectivités locales et l’allégement de leurs coûts de gestion. À ce sujet, Jean-Luc Ferré apporte dans ce dossier des éléments d’information très intéressants sur les surcoûts induits par la fusion des équipes administratives des deux anciennes régions. On apprend par exemple qu’à effectif constant et sans mobilité géographique forcée, les mises à niveau salariales et sociales se traduisent, pour la première, par 4 millions d’euros par an, et pour la seconde 2 millions. Beaucoup d’autres informations figurent  dans ce beau travail journalistique au style clair et imagé – qui restera comme une référence – que je ne peux évidemment pas reprendre ici. Sa lecture s’impose donc à tous ceux qui s’intéressent à la vie politique et économique de  cette région.


 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio