Contre-Regards

par Michel SANTO

Archives de l’auteur

Au fond , tout bien pensé – et pesé – , que valent nos grandes perforations intérieures…

L’étoile du soir.

 

Au fond , tout bien pensé – et pesé – , que valent nos grandes perforations intérieures. Qui peut connaître le prix de ces inexprimables impressions, sentiments, angoisses qui, sans répit , tous les jours, toutes les nuits, taraudent nos âmes ? L’oubli, l’usage de la raison et la jouissance esthétique nous permettent, certes, d’en ordonner le sens. Mais, finalement, ce qui compte aux yeux des autres, c’est ce qui se voit, s’échange.

Et si l’on vaccinait contre la démesure et la rage du pouvoir…

   

Le spectacle donné par les chefs de l’opposition politique au gouvernement, alors que le pays traverse une crise sanitaire et économique sans précédent dans l’histoire récente, est tout simplement, je pèse mes mots, affligeant. Affligeant car faire de sa gestion et de ses conséquences, un problème exclusivement franco-français est absurde et politiquement irresponsable.

Hier, ma ville était grise et mouillée. Il pleuvait !

     

Hier, ma ville était grise et mouillée. Il pleuvait ! Un incessant lamento couvrait tout l’espace. Les façades gorgées d’eau présentaient d’étranges figures ; de rares passants semblaient glisser sur des trottoirs rendus à l’état liquide, tandis que des corneilles disputaient aux pigeons un carré de verdure imbibé d’eau, pareil à une éponge. Le temps s’étirait mollement ; le jour semblait la nuit, et je n’avais nulle envie d’en briser la ligne, ne serait-ce qu’une heure durant.