Contre-Regards

par Michel SANTO

Archive pour septembre, 2018

L’ex-député et maire PS de Carcassonne, Jean Claude Pérez, à l’assaut de ses ex-camarades !

C’est un ami carcassonnais qui m’a incité à lire l’entretien accordé par Jean Claude Pérez à Laurent Rouquette, publié dans l’Indépendant, mercredi dernier. Il valait le détour, c’est vrai. On s’en souvient, peut-être, le Jean-Claude en question fut maire socialiste de Carcassonne (2009-2014), avant que les électeurs ne l’envoient sur les bancs de l’opposition ; député (1997-2017), jusqu’à ce que les militants de son parti lui préfèrent quelqu’un d’autre – envoyé au tapis lors des dernières élections ; et candidat malheureux à un siège de conseiller régional, qui, par ses mêmes « amis », lui fut refusé.

Dans ma petite ville, on pratique aussi le culte du « grand homme » et la lècherie « militante »…

   

Il y a des jours, comme aujourd’hui, où le hasard vous fait « tomber » sur l’expression la plus basse de la flagornerie militante, au point de douter jusqu’à l’équilibre moral et intellectuel de ceux qui complaisamment la diffusent, l’approuvent et la « likent », sur les réseaux sociaux, notamment.

De l’usage des prénoms, entre insertion et distinction…

     

Cette histoire de prénoms, qui témoigneraient de la volonté de ceux qui les donnent de s’intégrer, ou pas, – leurs enfants avec – , à la communauté nationale : son histoire, sa culture, sa langue … , a provoqué un vacarme médiatique d’une intensité telle que la moindre remarque aux propos indignés – surjoués – des deux protagonistes à l’origine de cette  controverse  ne peut hélas se faire entendre. 

Articles récents

Trois titres, trois représentations du monde…

Trois titres, trois représentations du monde…

Ce quotidien est le plus lu dans les Départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Trois éditions les couvrent : Carcassonne, Narbonne et Perpignan. Trois éditions et trois pages de "Une" : t[Lire la suite]
No thumbnail available

Deux heures loin du bruit et du désordre "mondain"…

Hier matin, longue marche de la passerelle entre Deux Villes jusqu’à l’écluse de Raonel. Deux heures d’efforts physiques et de quiétude morale. Ou plutôt de distance intellectuelle avec le bru[Lire la suite]
Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

le 4 avril, l’hebdomadaire L’Obs publiait une tribune signée par Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau, intitulée « Banalisation du racisme à l’Assemblée nationale : ouvrons les yeux ». L’objet de l[Lire la suite]